Les normes en vigueur dans la construction de maison

Les normes de construction sont nombreuses. En effet, la construction d’une maison va nécessiter l’assemblage de différents composants d’un édifice à travers des matériaux et techniques réglementés. Sachez que pour prétendre profiter d’une habitation confortable-sécuritaire et conforme à ses goûts, il est impératif de comprendre toutes les normes en vigueur s’y rapportant.

Spécificité des différentes normes en vigueur pour la construction de maison

En premier lieu, les différentes normes de construction de maison peuvent être regroupées en 3 catégories bien distinctes. A savoir, les normes contractuelles, les normes techniques et les normes servant à la compréhension de la construction immobilière elle-même. En second lieu, elles sont conçues pour : prévenir contre les risques d’accident tout au long de la construction, coordonner la santé sécurité, préserver l’environnement contre les invasions de certains insectes ou parasites, responsabiliser l’architecte dans l’exercice de sa profession, lutter contre le bruit et la poussière, promouvoir le développement durable, recycler les matériaux, assurer le confort et bien-être de tout un chacun. En dernier lieu, les normes techniques sont conçues pour garantir : la qualité de l’isolation phonique, la performance énergétique, l’accessibilité, la conformité au plan d’urbanisme, la sécurité contre les éventuels risque électrique ou chimique ou biologique ou autre. Pour en savoir davantage, veuillez suivre ce lien label-batiment.fr

Les différents types de construction immobilière

Les différents types de construction maison varient selon la certification ou labellisation. Vous pouvez donc y trouver du modèle basse consommation, du modèle bas carbone, du modèle HQE et du modèle RGE.

En effet, le modèle BBC se caractérise par la faible consommation énergétique en chauffage ou en climatisation ou en éclairage ou voire même en ventilation. Ensuite, le modèle BBCA se caractérise par la qualité de l’économie d’énergie ainsi que la réduction de la diffusion du carbone et des émissions du gaz à effet de serre. Puis, le modèle HQE respecte la norme environnementale, la qualité de vie et le management responsable. Par contre, le modèle RGE atteste la réalisation des projets de rénovation énergétique…

Découvrir les différentes normes de construction en vigueur

De prime abord, la norme d’accessibilité concerne la facilité d’accès des PMR. En effet, le propriétaire doit prévoir cette optique pour pouvoir mettre en location ou mettre en vente sa maison à l’avenir. Sur ce, le bien doit être bâti sur un sol plat, la largeur des couloirs et portes doivent garantir la facilité de circulation, le bâtiment ne doit contenir de marches, l’extérieur doit prévoir une place de parking de proximité d’une largeur d’au moins 3,30m, certaines portes et fenêtres doivent être commandables à distance, la facilité d’accès au balcon ou à la terrasse pour les PMR et les sanitaires doivent comporter une douche bien adaptée aux PMR.

Par contre, la norme électrique, comme celle de NF C 15-100, est un dispositif conçu pour prévoir ou gérer une éventuelle survenance d’incendie domestique et garantir la qualité des installations électriques. Il faut également y ajouter la promotion de la consommation domestique des énergies renouvelables. Elle doit en général disposer d’un disjoncteur, des prises électriques tout bonnement équipées d’obturateur d’alvéole, d’un système différentiel de type A pour pouvoir utiliser des appareils électroménagers de grande taille et entre autres.

Puis, pour un souci de sécurité, la norme sismique vous prévient des constructions effectuées dans des zones exposées à des éventuelles inondations qui pouvant vous contraindre de renoncer a la construction d’un sous sol ou d’une cave. En France, il existe 5 zones (blanche, jaune, bleue, rouge et noire)  bien définies qui sont concernées par cette norme. Aussi, la norme technique concerne l’isolation phonique d’au minimum 30 décibels et les infiltrations ou remontées d’eau. De plus, la réglementation thermique est régie par le dispositif RT 2012 ou RT 2020. En effet, celle-ci est conçue pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et améliorer la performance énergétique. En outre, la norme d’urbanisme est regroupée dans le cadre du plan local d’urbanisme. Par ailleurs, vous serez également contraint de : disposer d’un permis de construire, de se conformer aux 9 codes de construction européenne…