Comment bien choisir un diagnostiqueur immobilier ?

Tout propriétaire souhaitant mettre en location son bien immobilier doit réaliser des diagnostics obligatoires. Les résultats doivent être présentés au locataire potentiel. Et pour qu’ils puissent être fiables, il vaut mieux confier la tâche à un professionnel. Voici comment choisir un diagnostiqueur immobilier qualifié.

Consultez la liste des diagnostics obligatoires

En faisant un inventaire des diagnostics obligatoires correspondant à vos besoins, vous pouvez évaluer approximativement le prix de la prestation. Cela vous permet de savoir si le tarif proposé par le diagnostiqueur immobilier est raisonnable ou pas. Vous pouvez aussi lui demander d’établir la liste des diagnostics à réaliser avec les prix. Il se peut que ces derniers tiennent compte du matériel utilisé et du frais de recertifications suivies par l’agent. Ainsi, grâce à ce devis rapide, vous aurez un aperçu du coût de la prestation offerte par le professionnel. Sachez que certains diagnostiqueurs proposent des offres packagées basées sur deux critères précis à savoir le nombre de diagnostics à effectuer et le nombre de pièces ou la surface du logement à diagnostiquer.

Effectuez tous les diagnostics en même temps

Pour des raisons d’économie d’argent et de temps, il est conseillé de réaliser tous les diagnostics obligatoires en une seule fois. Vous n’aurez pas à payer deux fois ni les frais de déplacement du diagnostiqueur ni ses services rendus. Retenez bien que le DPE n’est pas obligatoire uniquement dans une vente immobilière. Vos candidats à la location pourront aussi réclamer les rapports de ces diagnostics. D’ailleurs, vous pouvez vous en servir pour justifier le montant du loyer que vous fixerez. Il en va de votre responsabilité et de la sécurité de votre logement ainsi que de ses futurs occupants.

Assurez-vous d’engager la bonne personne

Veillez à ce que le diagnostiqueur immobilier qui intervient chez vous dispose des compétences requises pour accomplir toutes les tâches qui lui incombent. Vérifiez qu’il est bien titulaire d’un certificat légal. Contrôlez également son assurance. La loi veut que toute société de diagnostic souscrive une assurance responsabilité civile à l’agent qu’elle emploie. Une attestation d’assurance est d’ailleurs remise au propriétaire avec les résultats des diagnostics immobiliers. En outre, assurez-vous de la solidité financière de la société pour qui votre agent travaille. La couverture dont le salarié bénéficie auprès de son assurance n’est valable que pendant 6 mois. En cas de dépôt de bilan ou d’arrêt d’activité, vous devez vous tourner vers la société de diagnostic qui l’emploie. D’où la nécessité de vérifier sa fiabilité.